Publié le

Le sac MOSO : Un purificateur d’air naturel

The MOSO bag – a natural air cleaner

Moso, késako ? Moso, What’s it all about?

Je n’en avais pas encore entendu parler lorsque j’ai découvert le site de la Boutique Moso, un eshop fondé par deux garçons, Jean-Baptiste et Arnaud avec pour objectif de promouvoir le made in France et l’artisanat.

Originaire d’Asie, le MOSO (ou charbon de bambou) est une plante qui repousse lorsqu’elle est coupée, ce qui en fait une ressource renouvelable.

I had never heard of it, and then I came across the website La boutique moso, an e-shop created by two men, Jean-Baptiste and Arnaud, with the goal of promoting the « made in France » and local craftsmanship.

Originaly from Asia, the MOSO (or bamboo charcoal) is a plant which grows back when cut, making it a renewable resource.

La boutique MOSO propose ses propres produits à base de MOSO (oui, vous l’avez deviné) : Le Sac MOSO.

Création très originale, il s’agit d’un sac en lin contenant du charbon de bambou MOSO. C’est un purificateur d’air complètement naturel qui se regénère grâce au soleil une fois par mois. Sans additifs, il absorbera les odeurs de manière naturelle ainsi que les excès d’humidité et sera recyclable à la fin de sa vie (deux ans après l’achat !).

The MOSO webshop offers its own products made from MOSO (yes, you guessed it) : the MOSO bag.

A very original creation, it’s a linen bag containing MOSO bamboo charcoal. It’s a completely natural air cleaner, which one can regenerate once a month using only the sun. Without additives, it will naturally absorb smells and moisture excesses, and will be recyclable once its life cycle is complete (2 years after purchase !).

Ce que j’aime dans ce produit :

  • Disponible en plusieurs tailles
  • Un prix abordable (7 € les 75g pour deux ans d’utilisation)

Things I like about this product :

  • Available in different sizes
  • Affordable price (7€ for 75g, for 2 years of service)

Moi qui tente d’aérer régulièrement ma maison, de faire circuler l’air (pas évident quand aucun courant d’air n’est possible), je trouve l’idée séduisante.

Frigo, voiture, chaussures, tous les endroits sont possibles. Laissez-vous tenter !

For someone like me who’s always trying to ventilate my home, have the air circulate (quite tricky when no draught is possible), I find the concept attractive.

Fridge, car, shoes, all places are possible. Treat yourself !

Publié le

Réduire sa consommation de plastique : la bouteille Soulbottles 100% vegan

Cutting down one’s plastic usage : the 100% vegan bottle by Soulbottle

Depuis que j’ai commencé à boire au moins 1,5l d’eau par jour, j’ai très largement augmenté ma consommation de plastique puisque je consomme en moyenne au moins un pack d’eau minérale par semaine, donc du plastique à ne plus savoir qu’en faire.

Chez moi, j’avais pris l’habitude d’utiliser une carafe brita (avec le filtre renouvelable) mais avec le travail et mon déménagement, cette bonne habitude avait vite cédé le pas à la facilité.

J’ai donc eu envie de changer cette mauvaise habitude : je me suis renseignée sur le plastique et son effet sur l’environnement…  Une bouteille en plastique nécessite 450 ans en moyenne pour se biodégrader ; la présence de substances toxiques parfois non identifiées entrent en contact avec l’eau… Toutes ces raisons m’ont poussé à revoir certaines priorités.

Since I started drinking at least 1.5 liter of water each day, I’ve also significantly increased my plastic usage, using at least 6 bottles of mineral water each week, which means more plastic than I can handle.

In my previous appartment, I had gotten use to using a brita carafe (with reusable filter), but with my work and my new environment, this healthy habit rapidly gave way to an « easier » route.

I then felt the urge to quit this bad habit : I learned all that I could about plastic and its effect on the environment…. A plastic bottle needs 450 years on average to biodegrade ; the presence of unidentified toxical substances comes in contact with the water…. All these reasons made me see that I had to sort out my priorities.

C’est là que j’ai découvert la marque Soulbottles. C’est une petite entreprise allemande, qui n’utilise aucun plastique et qui a pour concept la bouteille en verre personnalisable. L’un des points phares de la marque, c’est qu’elle reverse 1€ à des projets d’approvisionnement en eau pour chaque bouteille vendue.

That’s when I discovered the brand Soulbottles. It’s a small german company which produces customizable glass bottles, and no plastic is tolerated in the manufacturing process. One of the highlights of this brand is that it redistributes 1€ to water supply projects for each bottle sold.

100% vegan, elle est l’une des premières entreprises allemandes à obtenir la certification B Corp.

100% vegan, it’s one of the first german companies ever to be granted the B Corp certification.

J’ai beaucoup aimé le concept ; la bouteille en verre a de nombreux atouts : étanche, lavable au lave-vaisselle et facilement transportable, elle se décline dans tous les coloris et fait parfois l’objet de design pointus.

Le seul point négatif pour moi est quand même le poids de cette bouteille… A emmener dans son sac, il faut quand même la porter toute la journée ; en revanche, à la maison elle est parfaite sur la table.

I really enjoyed the concept : the glass bottle comes with many advantages : waterproof, dishwasher-safe, and easy to carry around, it comes in all colours and top-notch designs.

The only negative side as far as I’m concerned would be the weight of this bottle… as you put it in your bag, you still need to carry it around all day ; on the other hand, it looks dashing at home on the table.

Publié le

Le Labo Fragrances : La ligne Body, Hair, Face

LE LABO Fragrances – The range of products for Body, Hair, Face

Il y a quelques années j’ai découvert la marque Le Labo Fragrances, créatrice de parfums de niche aux noms très « chimiques » tels que Santal 33 ou Iris 39. Leurs corners étaient impressionnants : un vendeur réalisait devant nos yeux le parfum que nous voulions acheter. Très « tendance » et « novateur » à leur création, la marque s’est aujourd’hui diversifiée en proposant de nouvelles lignes.

Une gamme pour l’intérieur, une pour les hommes et enfin, une ligne pour le corps, le visage et les cheveux.

A few years ago I discovered the brand « Le Labo Fragrances », which creates niche fragrances whose names are always inspired by chemistry, like « Santal 33 » (sandalwood 33) or « Iris 39 ». Back then I found their corners very impressive : a salesman manufacturing the fragrance we meant to purchase literally before our eyes. Very « trendy » and « innovative » when first released, the brand has today diversified, offering new lines of products.

One range for our homes, one range for men and finally one range for the body, face and hair.

C’est cette dernière ligne qui m’a été offerte de tester. J’ai donc reçu quatre produits :

  1. Crème pour le corps à l’Hinoki 250ml
  2. Gel douche au basilic 250ml
  3. Pommade mains à l’Hinoki 55ml
  4. Baume à lèvres au karité, olive et jojoba 15ml

The latter was the one I was proposed to evaluate. I therefore received 4 products :

  1. An Hinoki wood cream for the body – 250ml
  2. A basil shower gel – 250ml
  3. An Hinoki wood hand ointment – 55ml
  4. A shea, olive and jojoba lip balm – 15ml

Les produits sont non testés sur les animaux, ne contiennent ni sulfates, ni colorants, ni parabens et sont « végétariens ».

La surprise de ces produits a été la découverte de l’hinoki, cyprès du japon : « Hinoki s’inspire des temples bouddhistes du mont Koya au Japon. Ces temples sont imprégnés de l’odeur mystique, profusément chaude et fascinante des arbres hinoki de la forêt environnante ».

These products are not tested on animals, are sulphate, colouring, and paraben free, and are « vegetarian ».

The surprise I experienced was discovering the hinoki wood, a cypress from Japan : « The Hinoki is inspired by buddhist temples in mount Koya, Japan. These temples are impregnated with the mystical, profusely warm and fascinating smell of the Hinoki trees and the surrounding forest. ».

Je ne savais pas que Le Labo avait créé une gamme pour le corps et j’avoue avoir été surprise par les textures proposées

Concernant le packaging, je pense qu’ils raviront les fans des marques Aesop et &OtherStories.

Mon coup de cœur va au baume à lèvres, sa texture est non collante, n’assêche pas les lèvres et a une odeur très naturelle.

I was not aware that Le Labo had created a range of products for the body, and I must confess that I was surprised by the textures available.

Regarding the packaging, I believe it will thrill all those who particularly enjoy brands like Aesop and &OtherStories.

My favorite product is definitely the lip balm : its texture is not sticky, doesn’t dry one’s lips, and has a very natural smell.

Si jamais vous vous trouver devant un corner Le Labo, n’hésitez pas à vous y arrêter, ne serait-ce que pour sentir les différents parfums.

If you ever find yourself in front of a Le Labo corner, do not hesitate to stop there, if only to smell the different fragrances.

Publié le

Dans ma Culotte – Les protections hygiéniques lavables

In my panties – Washable hygienic protection

Depuis janvier 2016, j’utilise des protections hygiéniques lavables. J’ai décidé d’arrêter d’acheter les paquets de serviettes dans mon supermarché après m’être rendue compte qu’aucune composition ne figurait sur le paquet (On entend de tout sur le sujet : les chocs toxiques dus aux tampons, la composition des protections hygiéniques et des couches pour bébé serait toxique…). En un mot, à ne pas mettre dans mon corps.

I’ve been using washable hygienic protection since the beginning of January 2016. I had decided to stop purchasing sanitary napkins at my supermarket after I realised that no composition was to be found on the package. You can hear all sorts of things on this matter, toxic chocks caused by the tampon, composition of hygienic products and toxic baby diapers…. In a nutshell, all these protections would be toxic.

J’ai donc décidé d’essayer les protections lavables achetées sur un site green et depuis ce jour je ne suis pas retournée aux serviettes de supermarché. Je suis d’accord pour dire que l’achat est onéreux au départ car il faut constituer un stock pour assurer une hygiène irréprochable mais très honnêtement, on y gagne en confort et en bien-être naturel.

I then decided to try washable protections I bought some on an organic website, and I’ve stuck to this method ever since. I would agree with those saying that the method is costly at first, because you need to buy a reasonable amount of stock to ensure yourself of an impeccable hygiene, but to be quite honest, I’ve really made up for it in comfort and natural well-being.

C’était donc tout naturellement qu’il fallait que je vous parle de la marque Dans ma Culotte. J’ai découvert cette marque sur Instagram et j’ai été séduite par la modernité qu’ils ont apportée aux protections féminines, comme en témoigne ce protège-slip « léopard ».

And it’s then quite naturally that I’ve chosen to talk to you about the brand « Dans ma Culotte ». I really enjoy their marketing, very honest, very natural but most of all modern, as can testifiy this leopard themed panty liner.

D’une composition  en coton 100% bio, ce protège-slip est très doux et absorbant, et ça m’a apporté beaucoup de confort.

Made of 100% organic cotton, it is very soft and absorbent, and quite frankly it’s a life changer.

Et vous, avez-vous déjà utilisé ce genre de protection ? What about you ?

Publié le

Pourquoi j’ai décidé de changer ma manière de consommer

Why I’ve decided to change my way of consuming

En octobre 2016, je me suis trouvée dans une situation personnelle difficile et ai dû faire face depuis ce fameux mois à une très grande introspection et à une remise en question qui ont débouché sur la remise au propre de mon blog.

In October 2016, I’ve found myself in a difficult personal situation, and had to face a great introspection and a reassessment of my own life, which all led to my blog being cleaned up and reassessed as well.

Le fait de m’astreindre à un questionnement permanent, de mettre des mots sur mes ressentis et tout cela dans le but, d’aller mieux… m’ont fait comprendre que je devais changer.

The perpetual self questioning, trying to put words on complicated feelings, and all this in order to, feel better… has led me to understand that  I had to change.

Me forcer à changer. Car la volonté doit être intérieure, certes, mais elle doit être forcée (dans mon cas bien sûr). Ecrire sur tout cela, vous faire partager mes changements, mes envies, mes idées, me permet de prendre du recul et de me forcer à le faire. Autrement, je suis une personne qui repousse un jour un peu plus, ce qui est difficile pour moi de faire.

I had to compel myself to change. Because the will must come from within, that’s for sure, but it must also be coerced (in my particular case of course). To write this all down, to share with you all my changes, my wishes, my ideas, allows me to take a step back and in a very real way forces me to actually do it. Otherwise, I’m the kind of person that just postpones change for another day, which I can’t allow myself to do anymore.

Pour rentrer dans le vif du sujet, il y a peu j’ai découvert quelques pépites niveau blogging. Des personnes qui ont pris conscience que leur mode de vie, leur mode de consommation devaient changer. Pour ma part, j’ai toujours été intéressée par la slow cosmétique… ayant été victime pendant longtemps du fameux « greenwashing ». Depuis quelques temps maintenant, j’essaye au maximum de regarder la composition des produits que j’achète, de me sentir concernée par l’éthique de la marque et de faire le vide dans ma salle de bain.

To get straight to the heart of it all, I recently discovered a few gems in the blogging world. People who became aware of the fact that the way they live, the way they consume things, had to change. For my part, I’ve always been interested in slow cosmetic… Having been a long time victim of the famous « greenwashing ». For some time now, I’ve tried as much as possible to look up the composition of the products I purchase, payed attention to a brand’s ethic, and tried to clean up my bathroom from anything that didn’t live up to those criteria.

J’ai pris conscience que tout ce que je mettais sur mon corps (visage, dents, etc) était primordial car le premier contact direct n’est autre que ma peau, et je dois la préserver au maximum.

I realized that anything I applied on my body (face, teeth, you name it) was primordial because the direct contact comes on non other than my skin, which I must preserve as much as possible.

Au revoir donc à la plupart des marques que j’affectionnais et découverte des eshops tels qu’Aroma-zone, Greenweez, Sebio, etc.

I then had to bid farewell to brands I had come to appreciate from such eshops as Aroma-Zone, Greenweez, Sebio and so on.

Le chemin est long, car cela prend du temps mais il ne concerne pas que les soins et les cosmétiques.

We’re talking about a long journey, and one that deals with far more than just cares and cosmetics.

Cela concerne aussi mon alimentation. Même si je n’ai pas (encore) sauté le pas du végétarianisme ou du véganisme, j’essaye toujours de manger moins de viande, de consommer plus éthique.

It also deals with the way I eat. Even though I still haven’t (yet) taken the leap towards vegetarianism or veganism, I strive to eat less meat, to consume more ethical food.

Retourner à un mode de vie sain après des années de stress et de junk food n’est pas aisé.

Going back to a healthy life style after years of stress and junk food is not an easy thing to do.

Cet automne 2017 sera le début pour moi, d’un changement profond et interne.

This fall 2017 will be, for me, the beginning of a deep and internal change.

J’essaierai de vous faire partager au maximum mes nouvelles découvertes, dans tous les domaines.

I will try to share with you all my new discoveries, in any fields.

Publié le

Santa Maria Novella et moi : Au coeur de l’histoire florentine

Santa Maria Novella and me : A morning spent in the heart of Florentine history


Lesquels d’entre vous ont déjà entendu parler de l’histoire de Santa Maria Novella ? Cette marque florentine luxueuse synonyme de raffinement ?

J’avais découvert son existence lors de la visite d’une parfumerie rouennaise où j’y avais acheté mon premier parfum de cette marque : Pot-Pouri. J’étais séduite par l’originalité de la fragrance, un mélange d’herbes aromatiques cultivées sur les hauteurs toscanes et qui est aujourd’hui devenue le parfum de « chez moi ».

Je m’étais alors empressée de chercher un revendeur sur Paris pour découvrir l’étendue de leurs gammes et je me suis rendue compte qu’ils ne proposaient pas seulement de parfums, mais aussi une gamme pour le visage, le corps, la maison, les enfants, les hommes… et des produits comestibles.

Who here has ever heard about the story of Santa Maria Novella ? This luxurious Florentine brand, synonymous with refinement ?

I first heard of its existence as I explored a perfumery in Rouen. There I purchased my first perfume from this brand : Pot-Pourri. I was seduced by how original the fragrance was, a mixture of aromatic herbs, cultivated on the Tuscany hills, and it has now become my « home sweet home » signature smell.

I then scurried in search of a retailer in Paris so I could get acquainted with their entire range of products, and soon realized that their offer was much wider than perfumes, as it also encompasses a range of products for the face, body, house, children, men…. even edible products.

Mais, revenons tout d’abord à l’histoire de l’Officina Profumo Farmaceutica di Santa Maria Novella.

En 1221, des frères dominicains cultivent au sein de leur couvent des herbes médicinales leur permettant de préparer des remèdes dont les recettes sont toujours utilisées et respectées par les dirigeants actuels. Mais la renommée du couvent prend véritablement son envol en 1612, date à laquelle l’Officine s’ouvre au public sous l’égide du Grand duc de Toscane. L’Eau de la Reine, créée pour Catherine de Médicis, deviendra célèbre car celle-ci une fois devenue reine de France, fit connaitre et apprécier son parfum. Celui est toujours vendu aujourd’hui et est l’un des parfums préférés des clients.

En 1886 cependant, l’Etat italien confisque le domaine et oblige les dominicains à quitter l’endroit. La pharmacie a donc été louée à la Ville de Florence ; Monsieur Cesare Augusto Stefani, le neveu du dernier directeur, a continué l’activité des frères dominicains.

But first things first. Let’s get back to how it all started for the Officina Profumo Farmaceutica di Santa Maria Novella.

In 1221, Dominican friars grow medicinal herbs inside their monastery, using them to prepare remedies whose recipes are still used and respected by the current owners. But the monastery’s fame really takes off in 1612 when the pharmacy opens to the public under the aegis of the Great Duke of Tuscany. L’Eau de la Reine (the Queen’s water), created for Catherine of Medici, is to become popular, as Catherine, now queen of France, strives to promote this fragrance, and the pharmacy. This perfume is still sold today, and remains a customer favorite.

In 1886, however, the Italian state claims the domain and forces the Dominicans to leave the place. Since then, the pharmacy has been rented to the city of Florence; Mister Cesare Augusto Stefani, nephew of the last director, has perpetuated the Dominican friars’ operations.

Début Septembre, je me suis rendue en Italie et plus précisément en Toscane pour un séjour de deux semaines. J’ai alors contacté Santa Maria Novella pour savoir s’il aurait été possible de les rencontrer afin de découvrir leur univers, et visiter la boutique Via della Scala, 16 que je n’avais encore jamais vue.

J’ai donc été accueillie très professionnellement par Gianluca Foà, le directeur commercial de la marque qui m’a consacré une matinée et avec qui j’ai parcouru l’ensemble de la boutique (de l’entrée jusqu’aux toits) ainsi que l’usine de fabrication située à 3 kilomètres.

In early September, I took the journey to Italy and more specifically Tuscany for a two week stay. I then contacted Santa Maria Novella’s representatives to find out if it could be possible to meet with them to explore further their universe, and take a tour of their historic shop at Via Della Scala, 16, which I had never seen before.

And so I received an extremely professional welcome by Gianluca Foà, the brand’s business manager, who was kind enough to take a whole morning out of his schedule for me, and with whom I explored the entire boutique (from entrance to the roofs) but also the production factory, located about 2 miles from the shop.

Ses informations m’ont été précieuses pour pouvoir comprendre le patrimoine laissé par ces dominicains et dont les descendants se préoccupent aujourd’hui de sauvegarder.

Il m’est impossible de décrire l’odeur de la boutique. Une odeur suave, complexe, qui colle aux pas et qui n’est pas définissable. « Des années de mélange de parfums, d’histoire » m’a précisé Gianluca, « nos corners au travers le monde souhaitent reproduire cette odeur, mais hélas… ce n’est pas possible ».

His informations have been extremely valuable to me, helping me understand the legacy left behind by these Dominican friars, a legacy dear to the heart of their heirs and of all the people in charge today.

I couldn’t possibly describe the smell inside the store. A suave, and intricate fragrance, the kind of smell that seems to stick with you wherever you walk, but somehow underscribable. « Years and years of perfumes and history mixed together » replied Gianluca when asked about it, « all our corners throughout the world would like to replicate that smell, but  alas…. It can’t be done ».

Gianluca Foà, direttore commerciale 

C’est une visite qui commence par nos sens olfactifs. Puis visuels, voyant les fresques, les sols, les tableaux qui habitent l’endroit.

This kind of visit begins with our olfactory senses. Then our eyes take over, observing the frescoes, the floors, the paintings that seem to inhabit the place.

Les inondations de 1966 ont causé des dégâts sur les fresques de la pharmacie, ses traces sont encore visibles aujourd’hui.

Floods from 1966 caused major damages to the pharmacy’s frescoes: marks are still clearly perceptible today

La boutique allie à la perfection l’histoire, l’authenticité avec le modernisme. La mécanique est bien rodée. Tandis que les clients se font conseiller par les vendeuses, très compétentes, une fois l’achat validé, le back-office prépare la commande avec un soin plus-que-parfait, que le client récupèrera à la fin de sa visite.

The boutique makes for a perfect blend of history, authenticity, and modernity. It’s a well-oiled machine, really. As customers are being assisted and advised by the commercial staff, highly qualified, once the choice of product made, the back-office flawlessly prepares the order, allowing the customer to enjoy the visit and pick up the order at the end of the tour.

Le back-office de l’Officina où les clients payent et récupèrent leurs achats

The Officina’s back-office, where the customers pay and pick up their purchases

Des écrans tactiles ont été installés afin de faciliter l’achat lors des fortes affluences. On peut donc y faire ses achats mais aussi découvrir l’histoire animée de l’Officine.

Touchscreens have been set up in order to facilitate purchases during peak hours. One can therefore purchase anything from these terminals, but also discover the history of the pharmacy.

Gianluca m’a également expliqué qu’ils allaient prochainement ouvrir une bibliothèque où les jeunes pourront découvrir le patrimoine de l’Officine et profiter d’un espace lecture avec une wifi gratuite.

Gianluca also told me that they will soon open a library inside the shop, allowing youngsters to enjoy and discover the pharmacy’s legacy while benefiting from a reading area with a free Wi-Fi access.

Une fois la boutique (et ses nombreux départements) visités,

Once we had completed the tour of the boutique (and its numerous departments),

J’ai découvert le jardin du couvent, auquel nous n’avons malheureusement pas accès mais qui reste une beauté pour les yeux.

I discovered the monastery’s garden, a place unfortunately inaccessible, but still a beauty to behold.

Ensuite, j’ai visité les autres salles grâce à l’ascenseur transparent qui nous a conduit dans les étages. Outre une salle de réunion avec une vue donnant sur la boutique (une scène du film Hannibal y a d’ailleurs été tournée), il existe également un espace privé pour que les personnalités puissent y découvrir l’ensemble des gammes dans le plus grand calme.

I then was given the opportunity to explore the private areas, a transparent elevator taking us to the upper floors. Besides a meeting room with an overlooking view on the boutique (a scene from the movie Hannibal was shot there), one can also find a private area where VIPs can explore the entire range of products in a quiet environment.

J’ai été très étonnée de voir qu’un véritable petit musée était présent, à l’abri des regards. Constitué de livres anciens, d’objets insolites concernant la parfumerie d’antan, tout est très bien exposé et donne envie de s’y attarder.

I was extremely surprised as I noticed that a genuine small museum was to be found there, away from prying eyes. Composed of old books, unusual objects related to the perfumery of yesteryears, everything is beautifully showcased and makes you want to linger on.

Le musée de l’Officine

The Officina’s museum

Cela étant, ma plus grande découverte a été dans les toits de l’Officine.

Gianluca m’a expliqué que les chapelles de la pharmacie nécessitaient une consolidation. Des travaux que l’entreprise a elle-même financés pour plusieurs millions d’euros. Ces travaux ont par ailleurs forcé l’Etat à remercier l’entreprise pour la sauvegarde de ce patrimoine.

This being said, my greatest discovery was to be made inside the Officina’s rooftops.

Gianluca explained that the pharmacy’s chapels required consolidation works. The company decided to finance this operation for a cost of several million euros.  These works incidentally compelled the Italian state to commend the company for preserving this heritage.

Les travaux effectués par Santa Maria Novella pour la conservation du patrimoine

The consolidation works carried out by Santa Maria Novella to preserve this heritage

Direction, l’usine maintenant. Située à 3 kilomètres de la pharmacie, derrière de grandes portes, rien ne laisse présager l’activité humaine et les créations qui y sont imaginées.

Après avoir revêtue mon uniforme pour accéder aux salles de fabrication, j’ai été plongée dans un univers inconnu pour moi et y ai fait des rencontres incroyables.

We were now heading towards the factory. Located 2 miles away from the pharmacy, behind huge doors, nothing here indicates the human activity or the creations imagined in this place.

Once I had put on my uniform, which was required to be given access to the manufacturing area, I was immersed in a universe unknown to me, and made some amazing encounters.

Tout est millimétré.

Chacun son département, son activité : la cadence est en rythme.

Every single detail is calculated here.

To each its own department, its own activity: it’s like rhythmic music.

Toutes les vérifications sont effectuées à la main. Les humains ont été aidés par les machines, mais l’étiquetage, l’emballage, la taille des tablettes de cire, tout est authentique et unique.

All verifications are made by hand. Humans are assisted by machines, but the labeling process, wrapping process, the cutting of wax tablets, everything truly is authentic and unique.

La fabrication du Pot-Pourri

The manufacturing of the Pot-Pourri

Dégustation de la liquore al cioccolato

Tasting the liquore al cioccolato

Elisir di Cina

Nous avons passé de longs moments dans cette usine. Chaque employé prenait le temps d’actionner les machines, de me montrer leur savoir-faire, de me faire goûter leurs productions.

We spent quite some time in this factory. Every employee taking the time to operate the machines, showing their skills, allowing me to sample their productions.

Gianluca m’expliquait que le budget était très peu utilisé pour le marketing et utilisé en grande partie pour la qualité de leurs produits et le respect des traditions. Comment vont-ils pouvoir sauvegarder ce savoir-faire avec l’augmentation de leurs ventes ?

« Acheter tous les bâtiments de la rue » plaisante-t-il.

Je crois qu’il ne plaisantait pas.

Gianluca explained that very little money went into marketing, as most of their resources were used to produce the best products and respect the traditions. And I started to wonder: how would they be able to maintain this craftsmanship while expanding their sales?

« Purchase all the buildings in this street » he said, jokingly.

I believe he meant it.

Ma visite s’est achevée ici. Pour les personnes qui souhaiteraient découvrir les produits authentiques de la pharmacie, un corner existe au Bon Marché. Pour les plus chanceux, direction Firenze, via della Scala, 16.

That’s how my visit came to an end. For any of you wishing to explore the pharmacy’s authentic products, you will find a corner at le Bon Marché. For the lucky ones, head straight for  Firenze, via Della Scala, 16.

Arrivederci !